15 August 2019 10h / Bitcoin

Bitcoin ou ripple ?

Quand Bitcoin se positionne comme la monnaie digitale de référence, indépendante de tout pouvoir étatique ou institution bancaire. Le réseau Ripple qui émet la cryptomonnaie XRP est un projet qui repose sur une société privée, la société Ripple qui a pour objectif de mettre la technologie blockchain au service des institutions bancaires.

Vous l’aurez compris la principale différence entre le Bitcoin et Ripple provient d’une caractéristique de gouvernance, mais aussi d’objectif. En effet, le réseau Bitcoin est innovant dans le sens où il n’est gouverné par aucune société privée, n’est relié à aucune banque. La gouvernance de Bitcoin repose sur un principe de décentralisation et de consensus, ce sont les mineurs du réseau, ceux qui font fonctionner le réseau en validant les transactions qui décident des décisions stratégiques de Bitcoin, notamment lorsqu’il s’agit de mises à jour technologiques. Créé dans la foulée de la crise financière de 2008, l’objectif de Bitcoin est donc de proposer une alternative au réseau financier international. L’objectif de Ripple est tout autre : utiliser la technologie blockchain et les cryptomonnaies pour permettre aux banques internationales de profiter des caractéristiques avantageuses de la technologie. À savoir, une rapidité des transactions plus importante et un coût de transaction fortement réduit.

L’autre différence majeure entre Bitcoin et Ripple provient également du protocole de validation des transactions. Les cryptomonnaies XRP de Ripple ne sont pas émises à travers un protocole de preuve de travail effectué par des mineurs sur le réseau. Les cryptomonnaies Ripple sont pré-minées, c’est-à-dire qu’elles ont été émises par la société Ripple au nombre de 100 milliards, pas un XRP de plus ne sera créé. XRP est donc beaucoup moins rare que Bitcoin qui sera émis au nombre limité de 21 millions de Bitcoins. Cette différence de rareté explique notamment un prix du Ripple beaucoup plus faible, en effet son cours oscille le plus souvent autour des 0,30 dollar. Le nombre de Ripple en circulation devrait tendre à diminuer au fur et à mesure de l’adoption de la technologie Ripple par les banques, car une fraction d’XRP est détruite à chaque transaction. Cependant, il est nécessaire de rester prudent quant aux annonces d’adoption de la technologie ripple et aux répercussions sur le cours de la cryptomonnaie XRP, car, si la société Ripple se développe, tous ses services n’utilisent pas la cryptomonnaie. C’est un des désavantages liés à la gouvernance du projet par une société privée.

À termes, Ripple a pour objectif de remplacer les standards SWIFT et SEPA qui sont les standards bancaires actuels pour la réalisation de virement international. Pour cela elle établit de nombreux partenariats avec les plus grandes banques du monde comme BBVA, Santander, Western Union, MUFG et Moneygram notamment.

On préférera donc Bitcoin au Ripple principalement pour des raisons de gouvernance et de transparence, mais aussi de rareté sur le marché des cryptomonnaies. Ripple, lui, présente un potentiel de croissance auprès des banques se détachant ainsi de l’idéologie Bitcoin ce qui est fortement critiqué dans la communauté cryptomonnaies.

Jasmine Sarda
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur