Logo de Keplerk

Keplerk Blog

La politique monétaire des banques influence-t-elle le Bitcoin ?

Partagez moi

25 October 2019 04h / bitcoin

La politique monétaire des banques influence-t-elle le Bitcoin ?

En 2018, les membres exécutifs de la banque centrale européenne ont déclaré considérer le Bitcoin comme étant une conséquence obscure de la crise financière internationale qui avait eu lieu 10 ans auparavant. Si l’on fait rapidement le lien entre la création du Bitcoin et la crise de 2008, on fait moins souvent le lien entre cette crise financière et un autre phénomène majeur : ce phénomène est la politique dite de « Quantitative Easing » menée par la FED, la banque centrale américaine. Cette politique permet d’injecter des milliards afin de supporter l’économie.

Cette politique monétaire vise à faire baisser les taux d’intérêt pour les banques, afin de rendre bon marché l’accès au crédit qui est aujourd’hui à la source de la création monétaire et de la croissance économique internationale. Il y a quelques semaines, les banques américaines ont manqué de liquidités, cela a créé une montée en flèche des taux d’intérêt interbancaires, ces derniers ont rapidement atteint les 10 %. Afin de faire baisser ces taux, la FED a immédiatement réagi en délivrant près de 53 milliards de dollars au travers de la politique de quantitative easing.

Jay Powell, le président de la FED a rétorqué aux accusations contre sa politique en expliquant que ces injections de cash étaient réalisées afin de stabiliser les taux d’intérêt, mais qu’elles n’avaient pas d’effet direct sur l’économie réelle.

De plus, à la politique de Quantitative Easing de la FED s’ajoute une activité de rachat d’obligations étatiques. En rachetant des obligations, la FED injecte directement des sommes d’argent énormes sur les marchés. On n’avait pas vu de telles actions depuis la crise de 2008. Mais alors, pourquoi la banque centrale américaine met en place toutes ces actions dans le but de stabiliser les taux d’intérêt bancaire ? La raison est simple : un taux d’intérêt trop haut rendrait trop complexe l’accès au crédit et cela pourrait rapidement mener l’économie vers une situation de récession. Un taux d’intérêt trop bas n’est également pas désirable, en effet, il pourrait mener à une croissance économique excessive entraînant une inflation forte des prix et ainsi une dévaluation monétaire.

Quel lien peut-on faire entre la politique monétaire américaine et l’évolution du cours du Bitcoin ? Les observateurs financiers jugent que la politique actuellement menée qui vise à conserver des taux d’intérêt bas influence les investisseurs vers une prise de risque plus importante pour augmenter le retour sur investissement de leurs actifs. On peut ainsi penser qu’une partie de ces investisseurs se tournera vers le Bitcoin dans un objectif de diversification.

Enfin, dans un contexte de guerre commerciale toujours prégnant entre les États-Unis et la Chine, une telle politique est plus que bienvenue, car en soutenant la croissance économique et l’inflation, la valeur de la monnaie américaine se déprécie. Alors, serait-ce le début de la fin pour le dollar dans le système monétaire international ? Beaucoup sont optimistes quant à la capacité de Bitcoin à proposer une alternative plus que crédible qui permettrait de réinventer un système monétaire à bout de souffle.

Antonio Segura
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur