Logo de Keplerk

Keplerk Blog

Le Bitcoin plus présent que jamais dans les universités !

Partagez moi

28 October 2019 04h / cryptomonnaie

Le Bitcoin plus présent que jamais dans les universités !

Une étude récente réalisée par Coinbase montre que 56 % des universités à travers le monde proposent au moins un cours concernant le Bitcoin et la technologie blockchain. Un chiffre qui montre une fois de plus que le monde universitaire porte un grand intérêt au Bitcoin et que celui-ci sera de mieux en mieux compris dans les années à venir, ce qui est un élément essentiel pour une révolution Bitcoin globale. En effet, des études précédentes avaient mis en lumière que le point bloquant pour acheter du Bitcoin était le manque de connaissance sur la cryptomonnaie et la technologie associée.

Dès 2013, la crise grecque avait permis de mettre un premier coup de projecteur médiatique sur le Bitcoin comme étant une alternative à l’euro pour des pays en difficulté comme la Grèce. C’est à cette époque que l’université de Chypre a décidé de développer un master spécialisé en cryptomonnaies et technologie blockchain. De plus, les dirigeants de l’école avaient suivi une parfaite logique après l’ouverture de ce nouveau programme dans le sens où il était dorénavant possible de payer les frais de scolarité associés en Bitcoin. Si c’est aujourd’hui devenu relativement courant de trouver une institution qui parle de Bitcoin et qui l’accepte comme un moyen de paiement, à l’époque il s’agissait d’une possibilité réellement étonnante et révolutionnaire.

Il est également intéressant d’observer que les universités investissent depuis des années dans le Bitcoin comme les prestigieuses universités américaines d’Harvard et de Yale qui ont dédié des fonds de plusieurs dizaines de millions de dollars afin d’investir dans le secteur des cryptomonnaies. D’autre part, ces dernières par le biais de leurs professeurs et élèves contribuent au développement de la technologie blockchain, c’est notamment le cas d’un des professeurs de l’université de Princeton qui a développé une blockchain permettant de construire des applications décentralisées à la manière d’Ethereum.

Dès lors, pourquoi un tel engouement des universités pour le Bitcoin ? Contrairement à d’autres technologies, les cryptomonnaies ont rapidement montré leur potentiel à révolutionner de nombreux secteurs, ce n’est donc pas seulement une question de technologie, mais à cela s’ajoutent des interrogations juridiques, économiques, financières et sociales. Ainsi, de nombreux étudiants ont émis le souhait et démontré une grande curiosité à propos des cryptomonnaies et de Bitcoin notamment. Un des responsables du « Blockchain club » de l’université de Cornell a expliqué recevoir de nombreuses demandes d’inscription de la part d’étudiants et même de professeurs provenant de toutes sortes de spécialités comme l’école de commerce, l’école de management hôtelier, l’école des médias et même l’école agricole. Aujourd’hui, ces groupes d’intérêt autour du Bitcoin sont devenus de plus en plus nombreux dans les universités.

D’autre part, les administrations et les professeurs suivent en proposant de plus en plus de cours concernant le sujet. En 2018, déjà 42 % des universités proposaient d’en apprendre plus sur le Bitcoin et la blockchain, en 2019 ce chiffre s’élève à 56 %. Si les cours d’informatique sont ceux qui abordent le plus le sujet de la technologie blockchain, le sujet est également présent dans de nombreux cours de finance et d’économie ainsi que dans les cours de droit.

L’étude a permis d’établir un classement des 10 meilleures universités pour s’instruire sur le Bitcoin et la technologie blockchain. On retrouve parmi celles-ci les meilleures universités américaines tel que le MIT, Stanford et Columbia, on retrouve également deux universités suisses, ce qui montre une fois de plus les ambitions du pays à devenir un hub mondial pour les cryptomonnaies après la mise en place d’une fiscalité avantageuse, le développement d’une « Crypto Valley » et l’accueil du siège de l’association Libra. Stanford propose le plus grand nombre de cours avec dix cours sur les sujets liés au Bitcoin, Cornell en propose 9. Cette offre grandissante s’explique par un intérêt des étudiants en forte croissance et qui se confirme dans les chiffres, 18 % des étudiants affirment avoir suivi un cours sur le Bitcoin en 2019 contre seulement 9 % en 2018. D’autre part 41 des 50 meilleures universités de la planète disposent d’un club blockchain. Enfin, 34 % des étudiants expriment un intérêt à apprendre à propos de la technologie blockchain de Bitcoin et des cryptomonnaies, un chiffre en augmentation de 6 % par rapport à l’année dernière.

Un professeur de l’école de commerce d’Austin au Texas explique qu’une partie de l’intérêt des étudiants s’explique par le fait qu’ils se sentent pris au piège dans le système financier et bancaire actuel et qu’ils souhaitent s’instruire pour à l’avenir participer à la création d’un système plus juste et décentralisé. D’autres sont plus pragmatiques et sont plus intéressés à maîtriser la technologie afin d’apporter leur expertise dans les entreprises qui souhaitent optimiser leurs processus grâce à la technologie blockchain notamment.

Comment faire si vous n’êtes pas étudiant dans l’une de ces prestigieuses universités et que vous souhaitez quand même vous instruire sur les sujets gravitant autour de Bitcoin ? Vous avez de la chance, car il existe plusieurs cours en ligne, le MIT propose des cours en ligne d’une durée de 6 semaines, l’université de Berkeley propose une alternative similaire. D’autres possibilités sont de consulter des sites internet de confiance tels que Udemy, Coursera ou encore Udacity.

Ainsi, vous disposez de nombreuses possibilités pour vous instruire, et ce même d’une manière complètement gratuite en ligne. Cette étape est intéressante si vous souhaitez en savoir plus avant ou après avoir réalisé votre achat de Bitcoin.

Teidy Gao
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur