Logo de Keplerk

Keplerk Blog

Pourquoi cette rapide digitalisation de la monnaie ?

Partagez moi

9 December 2019 12h / bitcoin

Pourquoi cette rapide digitalisation de la monnaie ?

Un nombre croissant de pays commence à opérer un mouvement afin de passer à un système de monnaie digitale. Le rôle de la Chine dans cette tendance est très important, en effet, le gouvernement chinois souhaite émettre une cryptomonnaie nationale au plus vite dans le but d’augmenter encore plus le contrôle sur les agissements de sa population.

La Suisse qui est le pays dans lequel est domiciliée l’association Libra qui porte le projet de cryptomonnaie de Facebook est également en train d’étudier la possibilité d’émettre une cryptomonnaie helvétique. Ces études interviennent dans un contexte de réaction au projet Libra qui commence à tourner au vinaigre à cause des barrières réglementaires des États-Unis et de nombreux pays européens qui ne souhaitent pas perdre leur souveraineté monétaire au profit du géant du Tech américain Facebook. Le projet initial de Libra semble ainsi bien mal engagé, à moins que les équipes de Libra ne s’associent aux gouvernements afin de les aider à émettre leurs propres cryptomonnaies nationales.

Même s’il est aujourd’hui mal en point, le projet Libra a permis de montrer que les monnaies digitales représentent l’avenir des monnaies dans le monde. Elles s’imposent dans un monde où tout est digitalisé. De plus, les multiples levés de boucliers contre Facebook et Libra permettent également de montrer que les Etats souhaitent garder la main sur la politique monétaire et ne pas tout céder aux entreprises privées, aussi puissantes soient-elles.

Un des moyens d’expliquer l’échec du projet Libra est de le mettre en comparaison avec un autre échec retentissant de Facebook : le projet portal. Celui-ci consistait à proposer un service d’appel vidéo tout en proposant une analyse en temps réel de votre interlocuteur grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle. Malgré la prouesse technique et la manipulation des avis sur Amazon, personne ne veut d’un portal chez-soi, pourquoi ? Car personne n’est à l’aise à l’idée d’être filmé en permanence par Facebook qui, on le sait maintenant suite aux nombreuses affaires, Cambridge analytica et autres, revend les données de ses utilisateurs à prix fort à des entreprises qui les utilisent à des fins, au mieux commercial et au pire politique dans un objectif de corruption de la démocratie. En toute logique, comme personne ne souhaite d’un portal chez-soi, populations et les gouvernements ne souhaitent pas forcément d’un Facebook qui sais tout ce que l’on fait avec son argent.

L’adoption des monnaies digitales par le plus grand nombre se fera donc si la majorité y trouve un avantage et une praticité d’usage au quotidien, ou, si les gouvernements décident d’obliger la population à utiliser une monnaie digitale, c’est le projet de la Chine notamment. Dans ce contexte monétaire en plein bouleversement, le Bitcoin apparaît d’autant plus comme une alternative à la fois pratique, mais aussi pleine de sens avec des caractéristiques qui permettent de remettre au centre de la monnaie les principes de confiance, de sécurité, mais aussi de facilité d’usage à l’international.

Teidy Gao
Custom Service Manager

• Publié

Voir plus d'articles de cet auteur