Acheter des bitcoin en toute sécurité

Une blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle.

Une blockchain, ou chaîne de blocs, est une technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s'agit d'une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs, l'ensemble étant sécurisé par cryptographie, et formant ainsi une chaîne.

Par extension, une chaîne de blocs est protégée contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage. Une analogie avec la technologie internet (TCP/IP) peut être dressée, car il s'agit dans les deux cas de protocoles informatiques sous-jacents à une infrastructure décentralisée.

En somme , la Blockchain est une sorte de grande base de données décentralisée faisant office de livre de compte, de registre distribué, transparent et sécurisé de toutes les transactions depuis le démarrage du système, ce qui permet d’automatiser la vérification des transactions en mobilisant la puissance de calcul de tous les ordinateurs du réseau.

Elle peut être assimilée à une sorte de système décentralisé d’organisation et de contrôle du transfert de propriété. Elle s’affranchit donc du tiers de confiance (la confiance hiérarchique). Chaque ordinateur réalise pour chaque bloc de transactions des vérifications (Proof of work ou preuve de travail dans le cas du Bitcoin) permettant de maintenir la fiabilité des échange y compris face à des tentatives malveillantes de pirates diffusant des informations erronées. Ce système est réputé quasi inviolable par les spécialistes de cryptographie. pour l’Ethereum est tout aussi important que pour le Bitcoin. En effet, de nombreux états et banques centrales commencent à construire des projets sur la base de la Blockchain Ethereum.

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

Bloc 46
Transaction 92
Transaction 93
Transaction 94
Transaction 95
Bloc 47
Transaction 96
Transaction 97
Transaction 98
Transaction 99
Bloc 48
Transaction 100
Transaction 101
Transaction 102
Transaction 103
Bloc 49
Transaction 104
Transaction 105
Transaction 106
Transaction 107

Beaucoup de monnaies virtuelles et de crypto-monnaies utilisent les blockchains pour leur sécurité.

Satoshi Nakamoto, l'inventeur du Bitcoin, a été le premier à appliquer une Blockchain décentralisée.

La blockchain — et ses protocoles décentralisés de vérification des échanges forment la base de la confiance que les utilisateurs peuvent avoir dans les Crypto-monnaies. La technologie Blockchain a permis l’émergence de monnaies alternatives, mettant fin au monopole des états et des banques centrales, qui, dubitatifs dans un premier temps, investissent peu à peu dans cette technologie de la confiance et de l’émancipation.

De nombreuses voix en France et à l'étranger ont souligné l'aspect révolutionnaire de cette technologie et des changements structurels qu'elle pourra apporter à la société dans un avenir proche.

L'infrastructure blockchain Bitcoin a introduit une méthode révolutionnaire pour le stockage de données financières accessible à tout le monde, de façon entièrement transparente, co-développé à l'aide d'un code source ouvert qui n'appartient à aucune personne ou entité. Au lieu de cela, la maintenance du blockchain est effectuée en utilisant le pouvoir collectif de millions d'ordinateurs qui vérifient les transactions et les ajoutent aux «blocs».

Les transactions vérifiées collectivement ne peuvent être modifiées ni supprimées, de sorte que tous les paiements Bitcoin sont définitifs et incontestables.

Le processus Blockchain en détail

Le fonctionnement de la Blockchain est aussi simple que rapide; il se déroule en cinq étapes précises répétées pour chaque opération :

  1. A effectue une transaction vers B
  2. Plusieurs transactions sont regroupées et enregistrées dans un nouveau block
  3. Le block est validé par les nœuds du réseau et la « preuve de travail ».C’est à ce moment précis qu’interviennent les « mineurs » dont le rôle est de vérifier la transaction.
  4. Le block ainsi validé est ajouté à la Blockchain et visible par la communauté ; il ne peut alors plus être ni modifié ni supprimé.
  5. B reçoit la transaction de A

Chaque bloc de la chaîne est constitué des éléments suivants :

Plusieurs transactions ; une somme de contrôle (« hash »), utilisée comme identifiant ; la somme de contrôle du bloc précédent (à l’exception du premier bloc de la chaîne, appelé bloc de genèse) ; une mesure de la quantité de travail qui a été nécessaire pour produire le bloc. Celle-ci est définie par la méthode de consensus utilisée au sein de la chaîne, telle que la « preuve de travail », ou preuve de participation.

L'application phare de cette technologie est celle des crypto-monnaies comme l'est par exemple le bitcoin, qui est toutefois loin d'être la seule monnaie virtuelle : il en existe de multiples autres comme l'ether de la blockchain Ethereum.

Au-delà de son aspect monétaire, cette technologie de stockage décentralisé d'informations pourrait avoir de multiples applications, dont :les applications dites « Bitcoin 2.0 »;des applications basées sur les contrats intelligents, permettant d'échanger toutes sortes de biens ou de services; des moyens de réduire les coûts de paiement et les coûts de transaction. Les banques internationales ont fait des annonces en 2015 sur ces sujets. Vingt-cinq d'entre elles ont par exemple signé un partenariat avec une société américaine R3 pour l’utilisation de blockchains dans les marchés financiers. Citibank a également annoncé son souhait d'émettre sa propre cryptomonnaie, le Citicoin. De même, en avril 2015, la banque UBS a ouvert à Londres son propre laboratoire de recherche dédié à l'étude de la technologie blockchain et à ses applications dans le domaine financier. À travers ces recherches et ces consortiums, les banques espèrent mettre en place une technologie basée sur la blockchain qui deviendra une référence au sein du domaine bancaire. En effet, le consortium ou la banque qui parviendra le premier à sortir une technologie éprouvée sera à même de facturer son propre service auprès des autres acteurs du domaine financier ;

Un périmètre d’application de la Blockchain de plus en plus large

La technologie Blockchain est si performante que son périmetre d’action ne cesse de s’élargir. Des expérimentations ont été annoncées dans le domaine de l'industrie musicale, du contrôle des données ou encore de la chaîne logistique, respectivement autour de la gestion des droits d'auteurs, de la construction d'un cloud décentralisé, ou encore de la construction d’une traçabilité des matériaux. Il est toutefois encore difficile de distinguer les développements de projets concrets des annonces à visée plus communicative.

La technologie Blockchain est aujourd’hui néamoins concrètement développée au Ghana par l'ONG Bitland pour la création d’un cadastre virtuel. La Géorgie a également annoncé une expérimentation du même genre en partenariat avec la start-up Bitcoin BitFury, et plus récemment la Suède avec la start-up ChromaWay.

Pourquoi le bitcoin

Le bitcoin sécurise vos achats et paiements en ligne !
Vous ne communiquez pas vos données bancaires !
Avec le bitcoin, soyez libre de dépenser sans risque de découvert !
Gérez votre budget sans contraintes sur des milliers de sites !
Keplerk Wallet

Upon registration you will receive a wallet for each available cryptocurrency.

Disponible le 29 Mars
Disponible le 29 Mars
Support Center

Simple tools available to all have been put in place for the creation of your KeplerK account. If however you encounter difficulties, our technical support is available 24/7.

Call 36 20 and say "keplerk"
free service